Amir Il Était Une Femme

Elle le porte comme un roi

À bout de cœur

Elle le berce de chaleur

Quand il fait froid

Aussi simplement qu’elle respire,

Elle le comprend et c’est comme ça

C’est dans le lit de ses bras qu’il dit tout bas

Parfois sans voix

Elle dessine des illusions

Quand la joie s’en va

Avec patience et passion

Parfois sans toi

J’me sens triste comme une main de pianiste

Qui aurait paumé son envie de jouer

Faut croire que sans toi j’suis pas doué

Il était une femme

Il était une femme

Elle a toujours un sourire

Et quelques rêves

Pour que dans les moments les pires

Il se relève

Quand le jour décline, elle dépose sur sa joue

Sa magie, ses mots doux

L’amour qui le fera tenir parmi les fous

Parmi les loups

Tu me guides comme un berger

Noyé de tout

Mais tu m’apprends à nager

Sans toi, j’avoue

J’me sens triste comme l’œil sans l’iris

J’ai peur de passer à côté

De la vie et de ses beautés

Il était une femme

Il était une femme

Amir États D’amour

Point final

T’as semé sans sonner

Des points d’interrogation

Je passe mon temps à les escalader

Toutes ces, montagnes de questions

Toi ma beauté

Mon addiction

J’rejoue notre partition

J’coupe les refrains

Où tu dis que j’suis coupable

J’mets mes fausses notes sur la table

Si tu reviens

Oublie au moins

Les mots qui nous freinent

Faisons le vide

Avant qu’la coupe soit pleine

Reprends la main

Je veux dire la mienne

Faisons le plein

Pour fuir loin de la peine

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

(Dans mes états d’amour)

Par essence

J’suis un peu pyromane

J’me brûle de tant de questions

Je te promets qu’si tu retrouves la flamme

J’éteins tes hésitations

J’me fais des films

En noir et blanc

J’aurai l’Oscar de l’amant

De l’âme en peine

J’préfère largement l’histoire

Où tu m’embrasses au hasard

J’rejoue la scène

Oublie au moins

Les mots qui nous freinent

Faisons le vide

Avant qu’la coupe soit pleine

Reprends la main

Je veux dire la mienne

Faisons le plein

Pour fuir loin de la peine

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Dans mes états d’amour

(Dans mes états, dans mes états

Tous mes états d’amour)

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Dans mes états d’amour

Amir États D’amour

Point final

T’as semé sans sonner

Des points d’interrogation

Je passe mon temps à les escalader

Toutes ces, montagnes de questions

Toi ma beauté

Mon addiction

J’rejoue notre partition

J’coupe les refrains

Où tu dis que j’suis coupable

J’mets mes fausses notes sur la table

Si tu reviens

Oublie au moins

Les mots qui nous freinent

Faisons le vide

Avant qu’la coupe soit pleine

Reprends la main

Je veux dire la mienne

Faisons le plein

Pour fuir loin de la peine

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

(Dans mes états d’amour)

Par essence

J’suis un peu pyromane

J’me brûle de tant de questions

Je te promets qu’si tu retrouves la flamme

J’éteins tes hésitations

J’me fais des films

En noir et blanc

J’aurai l’Oscar de l’amant

De l’âme en peine

J’préfère largement l’histoire

Où tu m’embrasses au hasard

J’rejoue la scène

Oublie au moins

Les mots qui nous freinent

Faisons le vide

Avant qu’la coupe soit pleine

Reprends la main

Je veux dire la mienne

Faisons le plein

Pour fuir loin de la peine

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Dans mes états d’amour

(Dans mes états, dans mes états

Tous mes états d’amour)

Si ton cœur détale

Rupture brutale

Moi, l’animal

J’retiens ma respiration

Je compte à rebours

Je guette ton retour

Dans tous mes

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Tous mes états d’amour

Dans mes états

Dans mes états d’amour

Amir Les Rues De Ma Peine

Chacun parle sa propre langue

Très souvent elle tangue entre le Yin et le Yang

Tu me retiens, tu me mets des sangles

Quand tu vas trop loin, il arrive que je m’étrangle

Les mots de ma pensée m’ont parfois dépassé

Pour une fois, viens on efface

Oublions nos beautés, on s’est mis de côté

J’veux qu’on se regarde bien en face

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

Quand j’suis perdu, j’veux que tu me ramènes

J’veux qu’on aille bien, j’veux qu’on aille loin

Et qu’on traîne

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

L’amour ça tue sauf quand tu te démènes

J’veux qu’on fasse bien, j’veux qu’on s’taille loin

Et qu’on traîne

Le ton monte, on descend la pente

Parfois je me plante entre l’amie et l’amante

Les démons chantent et nous démentent

Pour te préserver, est-ce qu’il faut que je te mente?

Suspendus sans arrêt au fil de nos marées

Une vague à l’âme qui nous dépasse

Collés à nos égos posés comme des Lego

J’veux qu’on se laisse un peu d’espace

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

Quand j’suis perdu, j’veux que tu me ramènes

J’veux qu’on aille bien, j’veux qu’on aille loin

Et qu’on traîne

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

L’amour ça tue sauf quand tu te démènes

J’veux qu’on fasse bien, j’veux qu’on s’taille loin

Et qu’on traîne

Même si le vent souffle en rafale

Le temps idéal c’est quand on se met à l’abri

Pour mater les étoiles

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

Quand j’suis perdu, j’veux que tu me ramènes

J’veux qu’on aille bien, j’veux qu’on aille loin

Et qu’on traîne

Je ne squatterai plus les rues de ma peine

L’amour ça tue sauf quand tu te démènes

J’veux qu’on fasse bien, j’veux qu’on s’taille loin

Et qu’on traîne

Amir Opium

Séparé de toi, mes yeux commencent à se perdre

C’est l’enfer quand tu me fais cet effet-là

Mes amis cent fois m’ont dit que j’avais la fièvre

Une chaleur que j’ignorais jusque là

Toi mon opium, la seule qui me donne vie

Quand tu t’imposes sur mes lèvres

J’suis son opium, j’ai les sens en sursis

Suspendu à une dose de rêve

T’es mon opium

Tu m’as consumé, comment assumer ?

T’es mon opium

Mon amertume est partie en fumée

J’ai dormi longtemps, t’es plus là quand je t’appelle

Je voudrais que tu reviennes et de surcroit

Remonter le temps, mon amnésie se révèle

On se connaît, d’où viens-tu ? Tu me tues, toi

J’suis son opium quand je fuis l’incendie

Ta peau vient souffler sur mes braises

J’suis son eau comme un homme qui a compris

Qu’un jour toutes les envies se taisent

T’es mon opium

Tu m’as consumé, comment assumer ?

T’es mon opium

Mon amertume est partie en fumée

J’suis son opium, j’ai les sens en sursis

Suspendu à une dose de rêve

T’es mon opium

Tu m’as consumé, comment assumer ?

T’es mon opium

Mon amertume est partie en fumée

T’es mon opium

T’es mon opium

Amir Que Seront Les Hommes?

Tu t’en vas depuis que les gens s’en foutent

Et qu’ils ne veulent plus de toi

Tu parles et personne n’écoute

La haine est sourde, je crois

Où est-ce que tu vagabondes dans ce monde?

Il faut que tu leur pardonnes mais si tu les abandonnes

Que seront les hommes

Sans l’amour que la vie leur donne?

Que seront les hommes

S’ils se donnent pas de l’amour en somme?

Tu reviens, ils te voient mais ils t’ignorent

Puis ils te rejettent au loin

Font danser leurs corps encore

De tristes refrains, sans fin

Se répandent et se répondent, dans ce monde

Il faut que tu leur pardonnes juste avant que l’heure ne sonne

Que seront les hommes

Sans l’amour que la vie leur donne?

Que seront les hommes

S’ils se donnent pas de l’amour en somme?

Ce que je crois

C’est peut-être à nous de la faire, la paix sur la Terre

Aucun âge même le plus sombre pour empêcher le vol de la colombe

Que seront les hommes?

Que seront les hommes

Sans l’amour que la vie leur donne?

Que seront les hommes

S’ils se donnent pas de l’amour en somme?

Que seront les hommes?

Que seront les hommes

S’ils se donnent pas de l’amour en somme?

Que seront les hommes?

Amir Je Reviendrai

Si mes rêves sont ailleurs, je suis prêt à m’en aller

Pour aller chercher ce destin qui me ressemble

Je n’ai jamais eu peur de changer, de voyager

Cents fois j’ai traversé des routes, des ponts qui tremblent

J’ai beau parcourir le monde

Tous mes chemins mènent à toi

Il y a mille étoiles mais au dessus un seul ciel

J’ai beau parcourir le monde

Mais mon seul pays c’est toi

Même loin de tes yeux je serai toujours fidèle

Je reviendrai comme on plonge

Enfin dans le bain de la vie

Je te vois même dans mes songes

Comme le jour cherche la nuit

Je trouverai enfin tes bras

Je suis allé si loin pour trouver la liberté

Là où ne vivent que le chagrin et le silence

Sans peur du lendemain, j’ai reçu comme j’ai donné

J’ai perdu souvent, mais j’ai retenté ma chance

J’ai beau parcourir le monde

Je ne vois qu’un seul visage

Il y a mille étoiles et pourtant je ne vois qu’elle

J’ai beau parcourir le monde

Elle est mon seul paysage

Une voix qui s’élève et vient chanter l’essentiel

Je reviendrai comme on plonge

Enfin dans le bain de la vie

Je te vois même dans mes songes

Comme le jour cherche la nuit

Je trouverai enfin tes bras

Je prendrais tous les tournants, tous les tourments

Pour te revenir

Et sans attendre mon tour, je prendrai tous les détours

Puisqu’il y a l’amour à bâtir

Je reviendrai comme on plonge

Enfin dans le bain de la vie

Je te vois même dans mes songes

Comme le jour cherche la nuit

Je trouverai enfin tes bras

Je reviendrai comme on plonge

Enfin dans le bain de la vie

Je te vois même dans mes songes

Comme le jour cherche la nuit

Comme le jour cherche la nuit

Je trouverai enfin tes bras

Amir Yo Busqué

You, you

Yo busqué sin respiro una ambición

¿Por qué una motivación?

Busqué el sentido del amor, lo busqué

¿Cuál es mi verdadero yo?

Si alguien escuchara la voz

Que se esconde en mi corazón

Tú me has dado ganas de continuar

Tú me haces dejar de dudar

Tú venciste el miedo

Que en mis brazos no dormirán nunca más

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

Yo busqué un punto de inflexión

A mi mundo partido en dos

Sin saber que hay un error

Yo lancé ambas botellas de licor

Fueron tantas tardes de ardor

En mis labios tengo el sabor

Tú me has dado ganas de continuar

Tú me haces dejar de dudar

Tú venciste el miedo

Que en mis brazos no dormirán nunca más

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

Más allá de tu dolor

Y de tu desilusión

Es cuando no te esperas tú

Que encontraras un paraíso azul

Oh, you, you, you, you

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

Like the melody of my song

Tú me has dado ganas de continuar

Tú me haces dejar de dudar

Tú venciste el miedo

Que en mis brazos no dormirá nunca más

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking, looking for you

Like the melody of my song

You

Amir Il Est Temps Qu’on M’aime

Chaque jour, le chant du réveil

Chaque jour, sa sirène m’appelle

Chaque jour, je transperce la ville

Aux rayons du soleil

Comme une fourmi dans la foule

J’ai le tournis mais je roule

Chaque jour, je traverse ma vie

Comme un homme qui se saoule

Le cœur en dilettante

On me dit qu’il est temps de gagner

Des trophées, des amantes

Il est l’heure d’avancer sans penser

On me dit qu’il est temps de chercher

Ou de me trouver, d’arrêter de rêver

De rentrer dans le rang, d’oublier

Non! Oh oh oh…

Il est temps qu’on m’aime

Il est temps qu’on m’aime

Chaque soir, j’essuie vos regards

Chaque soir, je rentre plus tard

Et je transperce mes insomnies

À la lueur des phares

Chaque soir, je sens dans ma chair

La lame du temps qui opère

Chaque soir, je traverse mes nuits

En marin solitaire

L’aventure qui me tente

On me dit qu’il est temps de lâcher

Mes folies, mes attentes

Et mes envies latentes sont gâchées

Moi je sais qu’il est temps, de chercher, de me trouver

D’arrêter de rester dans le rang et de vivre caché

Non! Oh oh oh…

Il est temps qu’on m’aime

Il est temps qu’on m’aime

La vie défile en histoire ou en idées

Il est tant qu’on s’aime

Rien n’est facile, mais on a le cœur tranquille

Il est tant qu’on s’aime

Et même si les gens disent que c’est inutile

Il est tant qu’on s’aime

Tant qu’on s’aime

Il est temps qu’on m’aime

Il est temps qu’on m’aime

Il est temps qu’on m’aime

Il est temps qu’on m’aime

Amir J’ai Cherché

You, you

J’ai cherché un sens à mon existence

J’y ai laissé mon innocence

J’ai fini le cœur sans défense

J’ai cherché l’amour et la reconnaissance

J’ai payé le prix du silence

Je me blesse et je recommence

Tu m’as comme donné l’envie d’être moi

Donné un sens à mes pourquoi

Tu as tué la peur qui dormait là

Qui dormait là dans mes bras

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

J’ai cherché un sens, un point de repère

Partagé en deux hémisphères

Comme une erreur de l’univers

J’ai jeté tellement de bouteille à la mer

J’ai bu tant de liqueurs amères

Que j’en ai les lèvres de pierre

Tu m’as comme donné l’envie d’être moi

Donné un sens à mes pourquoi

Tu as tué la peur qui dormait là

Qui dormait là dans mes bras

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

Au gré de nos blessures

Et de nos désinvoltures

C’est quand on n’y croit plus du tout

Qu’on trouve un paradis perdu en nous

Oh, you, you, you, you

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking for you

Like the melody of my song

Like the melody of my song

Tu m’as comme donné l’envie d’être moi

Donné un sens à mes pourquoi (You)

Tu as tué la peur qui dormait là

Qui dormait là dans mes bras

You

You’re the one that’s making me strong

I’ll be looking, looking, looking for you

Like the melody of my song

You