Lara Fabian P… De Grand Amour

Apprivoise-moi, mélangeons nos corps tendus

Apparaît en moi l’illusion à cœur perdu

Abandonner le choix, se donner le droit

De ne rien attendre, ne rien comprendre

Des vieux combats

Imaginer l’incroyable secret et tant espéré

Putain de grand amour

Prends garde à toi, garde à moi

Si tu ne viens pas, j’irai te débusquer

Prends garde au temps, garde au vent

Qui te chassera vers moi

Accompagne-moi loin de tout

Ce que je crois

Acoquine-toi, couche-moi

Sous tes genoux

Enivre-moi de doutes, barre-moi la route

Laisse-moi partir me découvrir

En pleine déroute

Et lorsqu’enfin ma peau te revient

Nourris-moi de ce putain de grand amour

Prends garde à toi, garde à moi

Si tu ne viens pas, j’irai te débusquer

Prends garde au temps, garde au vent

Qui te chassera vers moi

Alma negra

No me dejes

Te voy a matar

Amor

Prends garde à toi, garde à moi

Si tu ne viens pas, j’irai te débusquer

Prends garde au temps, garde au vent

Qui te chassera vers moi

Qui te chassera vers moi

Qui te chassera vers moi

Lara Fabian Je Me Souviens

Des fleurs de lys blanches sous un ciel bleu de cristal

Des balades sous une neige en forme d’étoile

Des érables aux couleurs d’une passion fatale

Je n’oublie rien de rien,

Je me souviens

Les odeurs d’une forêt qu’un beau lac dévoile

Les reflets d’un grand feu sur nos visages pâles

Une lumière intense par des nuits boréales

Je n’oublie rien de rien,

Je me souviens

J’aime tes poèmes, ton coeur, ta liberté

Tu es la seule terre où

Mon âme s’est posée

Un accent dont personne ne connaît les secrets

Un français qui s’élance dans des mots oubliés

Une manière inimitable de chanter

Je n’oublie rien de rien,

Je me souviens

J’aime tes blasphèmes, ta foi, ta dignité

Tu es comme une île

Que l’on ne peut pas quitter

J’aime tes poèmes, ton coeur, ta liberté

Tu es comme une île

Que l’on ne veut pas quitter

Des paysages qui mélangent au plus que parfait

Des dessins que la nature ne refait jamais

L’impression d’être entrée au jardin de la paix

Je n’oublie rien de rien

Et je reviens

Lara Fabian Je T’appelle

Toi et moi avons là

Plus d’un mot, plus d’un tour,

Plus que quelques mots d’amour,

Au détour de ces jours

Que l’on a détruit.

Moi, je ne suis que peau,

Que lie, au fond de ton lit

Quand ta course à l’oubli

Enfante ma folie,

Mon visage gris.

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Ma voix sans cesse

Te lance des S

S O S…

Vivre et bientôt mourir

Ne m’était pas apparu

Comme évident, cousu,

Passer inaperçue

Est insurmontable…

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Ma voix sans cesse

Te lance des S

S O S…

Secrets…

D’amour encore…

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Ma voix sans cesse

Te lance des S…

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Je t’appelle,

Ma voix sans cesse

Te lance des S

S O S…

Lara Fabian Le Cœur Qui Tremble

J’ouvre la porte

Laissant ma main sur la poignée

On ne sait jamais

Ce qu’il pourrait arriver

Tu sais dehors les hommes tombent

Avec la nuit

J’aimerais te protéger

Quand les chats seront gris

Je t’offrirais le nom

Des rues claires de la ville

T’évitant les coins sombres,

Les impasses, les imbéciles

Leurs bras tendus trop vite

Comme des branches noueuses

J’aimerais tant t’éviter

Toutes ces promesses creuses

Mais tu feras

Comme bon te semble

Tu verras

Aucune histoire ne se ressemble

Ne m’en veut pas

Si j’en fait plus qu”il n’en faudrait

C’est malgré moi

J’aurais toujours l’âme aux aguets

Et même ensemble

J’aurais toujours le coeur qui tremble

Tu prendras des bateaux

J’attendrais ton retour

Tu feras des voyages

Qui voudront tourner court

Mais où que tu t’en ailles

Je garderais intact

Ton départ dans mon coeur

Comme le dernier impact

Mon enfant tu prendras

Ta vie à bras le corps

Je passerais la mienne

A veiller sur ton sort

Aujourd’hui tu t’endors

Dans la chambre à coté

Et je prie pour que rien ne vienne nous séparer

Mais tu feras

Comme bon te semble

Tu verras

Aucune histoire ne se ressemble

Ne m’en veux pas

Si j’en fait plus qu”il n’en faudrait

C’est malgré moi

J’aurais toujours l’âme aux aguets

Et même ensemble

Mais tu feras

Comme bon te semble

Tu auras

Un peu la vie qui te ressemble

Ne t’en fais pas

Si je ne peux pas dormir en paix

C’est malgré moi

J’aurais toujours l’âme aux aguets

Et meme ensemble

J’aurais toujours le coeur qui tremble

Lara Fabian Kalpataru

L’homme traîne ses peines,

Conduit son ciel au désespoir

Mange des étincelles

Et broie du noir

Et la misère, elle, ne vient pas

De notre terre

Elle est la mère qu’on assassine

Fragiles éventails nous sommes

Exposés aux vents glacés qui résonnent

Brisés, nos cœurs pèsent une tonne

Jamais heureux, jamais…

Assez…

Quand dans nos audaces

Se glissera un peu d’amour

Nous verrons la trace

De meilleurs jours

Quand dans nos prières

Il y aura le vœu sincère

De ne plus enfanter de guerre

D’immenses flammes s’élèveront

Miroir de nos âmes gardiennes du son

Nos dernières larmes couleront

Heureux à jamais, heureux…

Libérer de la vie sans sens

Animer sa presence…

Anahata, ananda, amrita,

Anahata, kalpataru…

Anahata, ananda, amrita,

Anahata, kalpataru…

D’immenses flammes s’élèveront

Miroir de nos âmes gardiennes du son

Nos dernières larmes couleront

Heureux à jamais, heureux…

Lara Fabian Broken Vow

Tell me her name

I want to know

The way she looks

And where you go

I need to see her face

I need to understand

Why you and I came to an end

Tell me again

I want to hear

Who broke my faith in all these years

Who lays with you at night

When I’m here all alone

Remembering when I was your own

[Chorus:]

I’ll let you go, I’ll let you fly

Why do I keep on asking why?

I’ll let you go now that I found a way to keep somehow

More than a broken vow

Tell me the words I never said

Show me the tears you never shed

Give me the touch

That one you promised to be mine

Or has it vanished for all time

[Chorus]

I close my eyes

And dream of you and I

And then I realize

There’s more to life than only bitterness and lies

I close my eyes

I’d give away my soul to hold you once again

And never let this promise end

[Chorus:]

I’ll let you go,

I’ll let you fly

Now that I know I’m asking why

I’ll let you go now that I found a way to keep somehow

More than a broken vow

Lara Fabian Elle Danse

Elle prépare le repas du soir

Pose machinalement deux assiettes

Et puis d’un geste dérisoir

Les décore de jolies serviettes

Elle sait qu’il ne reviendra pas

Et n’ose pas encore y croire

Ce repas, elle n’y touchera pas

Comme tous les soirs

Alors pour ne pas mourir

Alors pour ne pas lui dire

Elle danse, oh elle danse

A s’étourdir pour en finir avec les souvenirs

Elle danse, oh elle danse

Comme on respire, comme on transpire

Ce qu’on a pas sur dire

Parti pour une autre femme

Comme on change d’habits en été

Il dit qu’il n’avait plus la flamme

Qu’il ne pouvait plus respirer

Elle sait bien qu’il avait raison

Le quotidien nous lasse de tout

Oui mais, quand on aime à raison

Qu’est-ce qu’on s’en fou

Alors pour ne pas vieillir

Alors pour ne pas maudire

Elle danse, oh elle danse

A s’étourdir pour en finir avec les souvenirs

Elle danse, oh elle danse

Comme on respire, comme on transpire

Ce qu’on a pas sur dire

Elle danse, elle danse

Comme on quitte le sol

De ce qu’il faut laisser s’en aller

Elle danse, oh elle danse

Comme on se console

D’avoir été la seule à espérer

Lara Fabian Bridge Of Hope

I want believe

That my prayers are being heard

Lately it seems

They have all been wasted words

How many prayers will it take

How many tears must we cry

Till we can walk across that bridge of hope

To peace on the other side

I know we could change

The sadness into smiles

If we could all see the world

Through the eyes of a child

How many prayers will it take

How many tears must we cry

Till we can walk across that bridge of hope

To peace on the other side

If everybody has the same thoughts

And everybody shares the same dream

Can’t we get together

And make this world a better place

I had a dream

All our hatred turned into love

And every river of tears

Dried up into dust

Every woman and man

Standing side by side

Then we walked across that bridge of hope

To peace on the other side

Can we talk across that bridge of hope

And find peace

Sweet peace

On the other side

Lara Fabian Make Me Yours Tonight

I never give up

Whatever seems so hard to get

I cross the line when something shines

And I know that if it’s fake

I’ll go back

Won’t miss a chance

Your deep blue eyes are the sea of love

I made up my mind to walk this wire

Flames asceding, beat around me

The way you touch sets me on fire

Take me to another place

Hold me tight, I wanna hear your heart

Make me yours tonight

It’s love

I feel all over me

Make me yours tonight

Dark raging skies

When I think that you might just turn back

I look around and all I see

An oasis of love

Has found me

Your deep blue eyes are the sea of love

I made up my mind to walk this wire

Flames ascending, beat around me

The way you touch sets me on fire

Take me to another place

Hold me tight, I wanna hear your heart

Make me yours tonight

It’s love

I feel all over me

Make me yours tonight

Lara Fabian Göttingen

Bien sûr, ce n’est pas la Seine,

Ce n’est pas le bois de Vincennes,

Mais c’est bien joli tout de même,

A Göttingen, à Göttingen.

Pas de quais et pas de rengaines

Qui se lamentent et qui se traînent,

Mais l’amour y fleurit quand même,

A Göttingen, à Göttingen.

Ils savent mieux que nous, je pense,

L’histoire de nos rois de France,

Herman, Peter, Helga et Hans,

A Göttingen.

Et que personne ne s’offense,

Mais les contes de notre enfance,

“Il était une fois” commence

A Göttingen.

Bien sûr nous, nous avons la Seine

Et puis notre bois de Vincennes,

Mais Dieu que les roses sont belles

A Göttingen, à Göttingen.

Nous, nous avons nos matins blêmes

Et l’âme grise de Verlaine,

Eux c’est la mélancolie même,

A Göttingen, à Göttingen.

Quand ils ne savent rien nous dire,

Ils restent là à nous sourire

Mais nous les comprenons quand même,

Les enfants blonds de Göttingen.

Et tant pis pour ceux qui s’étonnent

Et que les autres me pardonnent,

Mais les enfants ce sont les mêmes,

A Paris ou à Göttingen.

O faites que jamais ne revienne

Le temps du sang et de la haine

Car il y a des gens que j’aime,

A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l’alarme,

S’il fallait reprendre les armes,

Mon cœur verserait une larme

Pour Göttingen, pour Göttingen.

Mais c’est bien joli tout de même,

A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l’alarme,

S’il fallait reprendre les armes,

Mon cœur verserait une larme

Pour Göttingen, pour Göttingen.