Maître Gims Hasta Luego

[Intro:]

Hasta luego

Hasta luego

J’ai dû m’en aller, j’ai dû m’en aller comme un cavalier solitaire

J’ai dû m’en aller comme le temps, insouciant, solitaire

[Verse 1:]

J’ai vu ma ville grandir

Puis se diviser en deux parties

À travers les années, les riches qui trichent

Qui pillent la ville, sans être condamnés

Les pauvres, pris par les sentiments

Ne disent jamais non tant qu’on leur ment poliment

Les épaules endurcies par le poids

De la misère qui s’abat sur eux sans foi ni loi

[Pre-Chorus:]

Hasta luego, hasta luego

J’vais prendre aux dirigeants pour rendre aux indigents

Hasta luego, hasta luego

J’veux redonner l’sourire et l’espoir à ces gens

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Et se répète sans fin

[Chorus 1:]

Hasta luego

Je n’fais que passer par là

Hasta luego

Le monde ne me suffit pas

Oh oh oh, j’ai pris le magot

Y’avait des lingots, hasta luego

Oh oh oh, j’ai pris le magot

J’en ai fait cadeau aux gens du ghetto

[Verse 2:]

J’ai vu ma ville bâtie sur les dos fragiles d’ouvriers fatigués

J’ai vu leur vie détruite pour quelques centimes, manipulés

Mais il faut se rendre à l’évidence

C’est eux qui manigancent, c’est eux qui mènent la danse

Personne dit non, tout l’monde rentre dans les rangs

Quand on leur ment, quand on leur ment poliment

[Pre-Chorus:]

Hasta luego, hasta luego

J’vais prendre aux dirigeants pour rendre aux indigents

Hasta luego, hasta luego

J’veux redonner l’sourire et l’espoir à ces gens

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Tout ce manège manège me rend dingue dingue

Et se répète sans fin

[Chorus 1:]

Hasta luego

Je n’fais que passer par là

Hasta luego

Le monde ne me suffit pas

Oh oh oh, j’ai pris le magot

Y’avait des lingots, hasta luego

Oh oh oh, j’ai pris le magot

J’en ai fait cadeau aux gens du ghetto

[Hook:]

J’ai tenté maintes et maintes fois de trouver la sortie

Je voulais disparaître comme une ombre dans la nuit

J’ai dû m’en aller, j’ai dû m’en aller comme un cavalier solitaire

J’ai dû m’en aller comme le temps, insouciant, solitaire

Hasta luego, hasta luego

Comme un cavalier solitaire

Hasta luego, hasta luego

Comme une ombre dans la nuit

J’ai dû m’en aller, j’ai dû m’en aller comme un cavalier solitaire

J’ai dû m’en aller comme le temps, insouciant, solitaire

[Chorus 1:]

Hasta luego

Je n’fais que passer par là

Hasta luego

Le monde ne me suffit pas

Oh oh oh, j’ai pris le magot

Y’avait des lingots, hasta luego

Oh oh oh, j’ai pris le magot

J’en ai fait cadeau aux gens du ghetto

[Chorus 2:]

Hasta luego

Comme un cavalier solitaire

Hasta luego

Comme une ombre dans la nuit

Oh oh oh, j’ai pris le magot

Y’avait des lingots, hasta luego

Oh oh oh, j’ai pris le magot

J’en ai fait cadeau aux gens du ghetto

Maître Gims Sofitelo

[Chorus:]

Le mini-bar laisse à désirer

Le room service va se rattraper

P’tit mélange, bail d’acoolo-coolo

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

[Verse 1:]

J’ai des doutes, laisse-moi vérifier

Est-ce que ton Instagram dit la vérité? (Je ne pense pas)

Il n’y a pas que de l’eau dans ton sirop sirop

Tiens-toi bien t’es pas solo solo

C’est toi qui sais comment procéder

Tu leur apprends comment opérer

Il t’reste à perdre quelques kilos kilos?

Docteur Ohana, lipo lipo

Des garçons tu dois te méfier

Rihanna a le visage tuméfié

Paris la nuit c’est pas la colo’ colo’ (Jamais jamais jamais)

C’est plus un film Tarantino-tino

[Chorus:]

Le mini-bar laisse à désirer

Le room service va se rattraper

P’tit mélange, bail d’acoolo-coolo

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

[Verse 2:]

Le premier verre n’te fait pas d’effet (Absolument pas)

Dans ta tête tout est planifié (Depuis bien longtemps)

Vernis rouge, Valentino-tino (Tu connais les bails)

Gros bolide, pas de Clio Clio

T’enchaînes au Costes, petit déjeuner

Y’a plus d’ce-pla, service voiturier

Tu tiens ta ligne, Coca Zéro Zéro

T’allumes ta clope, Marlboro-boro

Le rond point des Champs, tu l’fais les yeux fermés (À l’aise)

Dans ton sac, que des gros billets (100, 200, 500)

Au feu rouge, deux-trois négros négros

T’accélères, 600 chevaux chevaux!

[Chorus:]

Le mini-bar laisse à désirer

Le room service va se rattraper

P’tit mélange, bail d’acoolo-coolo

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Sofitelo tel-hô

Chambre 209, Sofitelo tel-hô

Maître Gims Le Barillet

[Intro:]

On y go, on y go, on y go

On y go, on y go, on y go

On y go, on y go, on y go

On y go, on y go, on y go

On y go, on y go!

Warano, Neuvième Zone, akhi

[Verse 1:]

J’prends la fuite mais seulement si y’a l’feu

J’abandonne mes biens si Atol

Me garantit un peu de son capital sous ce ciel bleu

Téma les assonances ça résonne fort d’ici à Dreux

Et si elle peut m’suivre je l’emmène jusqu’à Seattle

J’les étonne comme si j’gonflais mes pecs aux Synthol

On s’épaule forcément pour pas finir à Saint-Anne

J’compose, Mozart doit s’retourner dans sa tombe

J’suis choquant, ils disent qu’ils ont jamais vu ça en 100 ans

On supporte l’impossible, on veut le gab’ de [cyborg?]

Les sentiments d’un cyborg, dur comme de reconnaitre ses torts

En 7 ans, tu veux manger partout, t’as pas assez de dents

Tu vois la chambre de bonne là-haut? Ma vie, je l’ai passé d’dans

Tout se passe comme prévu depuis l’époque d’la cantine

Tu m’as senti, j’veux des milliards de centimes

Ne me juge pas, j’fais partie des gentils

Paris c’est Noir foncé, Paris c’est Banshee

[Pre-Chorus:]

Petit range ton trèfle à quatre feuilles

Là t’es dans un cercle plutôt dangereux

On en oublie même que le ciel est bleu

Tu vas finir aveugle comme une arme à feu

Petit range ton trèfle à quatre feuilles

Là t’es dans un cercle plutôt dangereux

Aveugle comme une arme à feu

T’es dans le barillet

[Chorus:]

XXX, imbécile

J’te déconseille de parier

Paris c’est noir foncé

T’es dans l’barillet

Barillet

Paris, c’est noir foncé

T’es dans l’barillet

[Verse 2:]

Ok avant c’était “am, stram, gram, pic et pic et colégram”

Maintenant c’est Instagram, et j’te bibi quelques grammes

Akhi, je lance les bails à la Victoria Beckham

Ouais y’a du business d’armes, les p’tits t’allument en bécane

Et rien qu’il pleut des phases, on veut Meugui pour le prime

Et oui j’ai pris du grade depuis L’Écrasement des Crânes

Et les trois quarts décalent sur le côté comme les crabes

Et y’a zéro respect, du Coca dans le Saint Graal

Et quand l’médecin arrive tête baissé c’est que c’est grave

Et ça n’annonce rien d’bon, ton électro-cardiogramme

Et on m’demande: “Meugui, putain d’merde qu’est ce que tu trames?”

Et oui ça va trop vite, j’me faufile entre deux trams

Tout se passe comme prévu depuis l’époque d’la cantine

Tu m’as senti, j’veux des milliards de centimes

Ne me juge pas, j’fais partie des gentils

Paris c’est noir foncé, Paris c’est Banshee

[Pre-Chorus:]

Petit range ton trèfle à quatre feuilles

Là t’es dans un cercle plutôt dangereux

On en oublie même que le ciel est bleu

Tu vas finir aveugle comme une arme à feu

Petit range ton trèfle à quatre feuilles

Là t’es dans un cercle plutôt dangereux

Aveugle comme une arme à feu

T’es dans le barillet

[Chorus:]

XXX, imbécile

J’te déconseille de parier

Paris c’est noir foncé

T’es dans l’barillet

Barillet

Paris, c’est noir foncé

T’es dans l’barillet

[Outro:]

Warano

2015, 2016

Mon cœur avait raison

Il avait bel et bien raison, il avait bel et bien raison

On endort pas l’anesthésiste

Paris centre, Ze-Arts

9ème zone, Sexion d’Assaut, akhi

Wara-oui, Wara-no

Djuna Family, XGangs, Noko Vesti, Dawala

Aux gens qu’j’aime et ceux qu’ont l’seum

Ceux qui m’soutiennent

Inso’ le véritable, Barack Adams, Rack-Bava, Monsieur Fall

Maska, XXX, L.I.O, Doomams, Jerry R

Barillet, Paname oh

Barillet, Paname oh

Barillet, Paname oh

Barilet, tika nga na lembi

Barilet, tika nga na lembi

Barilet, tika nga na lembi

Maître Gims Contradiction

[Verse 1 – Maître Gims:]

Tout l’monde me regarde, tout l’monde attend quelque chose de moi

Mais c’est toujours l’même homme que j’aperçois dans le miroir

Oui, j’ai honte, donc j’ai des lunettes sur le nez

Mais qui peut prétendre avoir l’innocence d’un nouveau-né?

J’ai prêché le vrai comme le faux, je m’en excuse

Ne m’en voulez pas, on a tous un côté schizo’

Gandhi Djuna, petit enfant du pays

Reste toi-même, n’oublie pas qu’la thune embellit

J’aimerais tout reprendre à zéro

Mais je n’suis pas un super-héro

Je n’veux pas jouer tous les rôles

Désormais, je retiendrai mes mots

[Chorus – Maître Gims:]

Comment vous expliquer tous mes choix?

Toutes les décisions que j’ai prises?

Être à la hauteur de mes valeurs

Mais, trop souvent, j’les contredis

Désolé mais je ne suis qu’un Homme

Et j’ai l’impression qu’on l’oublie

J’aimerais qu’on oublie aussi mes erreurs

Personne n’est infaillible

[Verse 2 – Barack Adama:]

Ça devient embarrassant

J’suis prisonnier d’mes grandes déclarations

J’attends rien d’personne, même pas une lettre

Mais j’ai honte et je n’sais pas où m’mettre

Y’a des paroles qu’il faut assumer

Quand tu déçois, c’est un mythe qui part en fumée

Un jour, tu dis ci, le lendemain, tu dis ça

Et tu t’étonnes que tes amis te trouvent bizarre

J’suis dans un gros paradoxe

J’pourrais pas t’faire de parabole

Les paroles j’ai cumulé, et j’ai fini humilié

Car, manque de pot, la poisse et la vie se sont jumelées

Tous ceux qui m’regardent aujourd’hui se sentent carottes

La réalité va plus vite que la parole

Et tout comme j’aurais fait, sur moi, t’as médit

Mais j’suis comme toi: j’me contredis

[Chorus – Maître Gims:]

Comment vous expliquer tous mes choix?

Toutes les décisions que j’ai prises?

Être à la hauteur de mes valeurs

Mais, trop souvent, j’les contredis

Désolé mais je ne suis qu’un Homme

Et j’ai l’impression qu’on l’oublie

J’aimerais qu’on oublie aussi mes erreurs

Personne n’est infaillible

[Hook – Barack Adama:]

Contredit

J’dis le contraire de c’que j’fais

C’est pas voulu, mais j’suis qu’un Homme (j’suis qu’un Homme)

Contredit

[Hook – Maître Gims:]

Des kilomètres entre la parole et l’acte

On est tous pareils: combatifs et lâches

Mes actions viennent contredire

Tous mes dires

Contredit

Personne comprend mes choix, j’me contredis

Et je surprends des fois, j’me contredis

Pardonnez-moi mais j’me contredis

[Chorus – Maître Gims:]

Comment vous expliquer tous mes choix?

Toutes les décisions que j’ai prises?

Être à la hauteur de mes valeurs

Mais, trop souvent, j’les contredis

Désolé mais je ne suis qu’un Homme

Et j’ai l’impression qu’on l’oublie

J’aimerais qu’on oublie aussi mes erreurs

Personne n’est infaillible

Maître Gims Number One

[Chorus – Maître Gims:]

Inonder les ondes

J’avais pas prévu d’y laisser mes os

L’argent t’a fait dire: “Mon Dieu, qu’il est beau!”

Quand j’éternue, tout l’monde se dit: “Qu’il est drôle!”

Y’a rien à ger-man et même le frigo pue d’la gueule

Suis-moi, pour un coup d’épaule, ils t’sortent le gun

A1, j’suis toujours le number one

C’est moi, oui, c’est moi

[Verse 1 – H Magnum:]

J’te fais tourner la tête autant qu’un bon spliff

J’ai connu la hess, igo, j’suis invincible

Quand ça parle en milliers d’euros, aucune panne d’inspi

H Dream, Warano, encore un bon feat

Elle me dit que tous ses frères veulent me brutaliser

Malgré ma politesse, j’suis pas le fils d’Hallyday

Je connais la fin du film, j’suis déjà triste à l’idée

Quand elle verra ma SACEM, elle va m’officialiser

Tu connais l’écurie, laisse les sous tomber

Fais pas semblant, c’est d’la tuerie que t’écoutes, te-bê

J’suis un enfant de Gotham City, j’connais l’système D

J’suis avec mon frère du Congo, dis-leur que, nous, on compte

[Chorus – Maître Gims:]

Inonder les ondes

J’avais pas prévu d’y laisser mes os

L’argent t’a fait dire: “Mon Dieu, qu’il est beau!”

Quand j’éternue, tout l’monde se dit: “Qu’il est drôle!”

Y’a rien à ger-man et même le frigo pue d’la gueule

Suis-moi, pour un coup d’épaule, ils t’sortent le gun

A1, j’suis toujours le number one

C’est moi, oui, c’est moi

[Verse 2 – Maître Gims:]

Dans ce monde, rien n’est gratos

À six du, les keufs te ver-le

Tu connais la procédure

Dénonce ou reste à l’ombre un moment

Elle cherchait ce genre de mec à la fois gentil et comique

Il lui dit: “Ok, mais promets-moi d’être jolie et soumise”

Affirmatif, elle bouge la tête comme dans les concerts d’Raggasonic

Comme 80% des garçons, il lui dit qu’il est célib’

Elle cherchait ce genre de mec à la fois gentil et comique

Il lui dit: “Ok, mais promets-moi d’être jolie et soumise”

Affirmatif, elle bouge la tête comme dans les concerts d’Raggasonic

Comme 80% des garçons, il lui dit qu’il est célib’

[Chorus – Maître Gims:]

Inonder les ondes

J’avais pas prévu d’y laisser mes os

L’argent t’a fait dire: “Mon Dieu, qu’il est beau!”

Quand j’éternue, tout l’monde se dit: “Qu’il est drôle!”

Y’a rien à ger-man et même le frigo pue d’la gueule

Suis-moi, pour un coup d’épaule, ils t’sortent le gun

A1, j’suis toujours le number one

C’est moi, oui, c’est moi

[Hook 1 x2 – H Magnum:]

Millionnaire, j’dormirai pas sans mon 9 millimètres

J’aurai des meilleurs amis par milliers

Mais j’n’oublierai pas les vrais qui m’ont aimé

Quand j’avais rien

[Hook 2 x2 – Maître Gims:]

Ici, on ramasse des cerises, là-bas, des grosses bastos

Les chefs d’État français dans des maisons closes

Elle m’a pris dans ses bras, ça m’a rendu claustro’

J’ai négocié la taxe, on m’a dit j’cause trop

[Chorus – Maître Gims:]

Inonder les ondes

J’avais pas prévu d’y laisser mes os

L’argent t’a fait dire: “Mon Dieu, qu’il est beau!”

Quand j’éternue, tout l’monde se dit: “Qu’il est drôle!”

Y’a rien à ger-man et même le frigo pue d’la gueule

Suis-moi, pour un coup d’épaule, ils t’sortent le gun

A1, j’suis toujours le number one

C’est moi, oui, c’est moi

Maître Gims Mon Coeur Meurtri

Double X on the track, bitch

Encore un hiver noir avec cette foutue odeur de la veille

Je lui montre c’qu’on ne trouve pas, mais mademoiselle me répond qu’elle n’en veut pas

Je me suis senti bête, j’me suis figé face à moi-même

Même avec tout l’or du monde, je n’ai toujours pas pu acheter son regard

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh-oh, j’crois que j’ai succombé

Est-ce que t’as déjà vu le paradise ?

Je l’ai vu en te croisant par hasard

Je vais devoir user ta carapace

Tu ne réponds pas

Ce que je ressens est indéfini

S’il te plaît, écoute-moi, j’ai pas fini

Mets ta main sur ma poitrine et vérifie

C’est mon cœur qui bat

Malgré mon train de vie, j’crois qu’j’ai la flemme de vivre

Même quand je ferme les yeux, je vois que ton visage défile

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh-oh, j’crois que j’ai succombé

J’t’ai donné rendez-vous avant minuit

Je n’t’imaginais pas aussi timide

Et c’est à peine si tu m’as fait la bise

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Est-ce que tu veux des diamants, des rubis ?

Ou que je te parle comme un érudit ?

Ou p’t-être qu’il faut qu’j’me déguise

Je veux tout savoir

Malgré mon train de vie, j’crois qu’j’ai la flemme de vivre

Même quand je ferme les yeux, je vois que ton visage défile

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

Mon cœur meurtri

Me dit de n’pas rester sans toi

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh, j’crois que j’ai succombé

J’crois que j’ai succombé, oh-oh, j’crois que j’ai succombé

J’ai succombé, oh

À rester sans toi

Maître Gims Brisé

[Verse 1:]

Encore une fois, j’ai dû disparaître

Des fois, je t’aime, des fois, je te hais

Pour ne pas dire que j’ai tout donné

J’ai donné tout autant que toi

Tes larmes coulent sur mes épaules

J’ai tout compris sans dire un mot

Ne monte plus les gens contre moi

C’est difficile de voir dans le noir

[Pre-Chorus:]

Je te l’ai dit, tu as ce sourire

Au coin des lèvres quand tu mens

Tu t’imaginais pouvoir t’en sortir

Encore et encore facilement

Encore et encore facilement

Encore et encore facilement

[Chorus:]

J’essaie d’y croire

J’me voile sûrement la face

J’me voile sûrement la face

Tu m’as poignardé dans le noir

J’ai fait confiance

Aveugle était ma confiance

Et tu m’as fait du tort

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

[Verse 2:]

Vois-tu comment le monde est stupide?

Vois-tu comment le Diable est habile?

La vérité te déshabille

Rendez-vous dans une autre vie

Te souviens-tu d’être entrée chez moi?

T’as pu voir le cocon familial

T’avais pas l’droit d’me faire tant d’mal

J’vais devoir éteindre les flammes par les flammes

[Pre-Chorus:]

Je te l’ai dit, tu as ce sourire

Au coin des lèvres quand tu mens

Tu t’imaginais pouvoir t’en sortir

Encore et encore facilement

Encore et encore facilement

Encore et encore facilement

[Chorus:]

J’essaie d’y croire

J’me voile sûrement la face

J’me voile sûrement la face

Tu m’as poignardé dans le noir

J’ai fait confiance

Aveugle était ma confiance

Et tu m’as fait du tort

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

[Hook:]

J’essaie d’y croire

J’me voile sûrement la face

J’me voile sûrement la face

Tu m’as poignardé dans le noir

J’ai fait confiance

Aveugle était ma confiance

Et tu m’as fait du tort

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

[Chorus:]

J’essaie d’y croire

J’me voile sûrement la face

J’me voile sûrement la face

Tu m’as poignardé dans le noir

J’ai fait confiance

Aveugle était ma confiance

Et tu m’as fait du tort

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

Parce que le cerveau suit le cœur

Maître Gims VQ2PQ

[Couplet]

Tu pensais m’avoir cerné? Tu m’fais d’la peine, bébé

T’façon j’ai deux tours d’avance, comme Mister Ben Laden

Akhi, mon existence n’est pas que haine et peine

Ce serait t’mentir, tout comme de dire au gueush’ qu’il a d’la veine

J’ai mangé trop d’problèmes, donc j’en chie des solutions

La seule façon d’vous insulter sans m’faire péter, bah c’est le son

Guette mon niveau d’étude, guette mon putain d’vécu

Pour t’montrer qu’j’suis dans la merde, j’écris mes punchlines sur du PQ

Souvent les femmes sont responsables de barbaries, de descentes

Et la solution se trouve dans un accoutrement plus décent

Tu l’aimes et tu la chéris sous prétexte qu’elle est jolie

Perds pas d’temps dans des histoires qui volent pas plus haut qu’Ève Angeli

Ahki, le diable est tenace, il t’enlace, tu penses à Dallas

Il t’fait croire qu’le Paradis s’résume à cinquante millions d’dollars

Arrête de bassiner tes gosses avec des Kinder Bueno

Pose-les devant Jean-Pierre Pernaut, puis parle-leur des gens du porno

Immeubles en guise de vallées, j’guette le sol au-dessus d’la falaise

J’prends la pente à contre-sens sur un deux-roues qu’a la roue voilée

Donc vous voyez l’délire, j’ai les regards sur moi comme une sœur voilée

Sache qu’on n’emprunte pas l’océan des épreuves à bord d’un voilier

J’ai rien appris au collège, et j’te l’dis sans déconner

Si j’te passe mes lunettes, tu verras qu’le monde est siliconé

Vous fiez pas à c’que vous voyez, une balle ça peut vite voler

Est-ce que j’nique l’ambiance si j’dis aux p’tits qu’le Père Noël est payé?

Pour tous ceux qui ont la corde au cou, d’Brazza jusqu’à kar-Da

Sache qu’on efface pas les coups d’crasse d’une kahba autour d’un kahwa

L’instru’ j’la salis sans tièp’, et j’aimerais kicker sans thème

Mais faut qu’j’parle des cadavres sans tête qui gisent en Afrique par centaines

Ton pote il sort du ballon, toi tu pensais qu’c’était pas long

Et pour lui toi t’étais pas là, quand tu l’croises tu deviens pâle, hein?

T’aimes beaucoup ton grand-père, mais tu t’dis qu’il est temps qu’il cane, hein?

Fais-lui ton dernier câlin pour pouvoir pécho la cagnotte

Sur Terre on est qu’de passage, à Paris Centre c’est l’bazar

Dans l’Sept-Cinq, un délinquant sur trois bicrave ou meurt en bas âge

Ici des vies y’en a qu’une, d’après mon putain d’calcul

Pour changer mes fautes, il m’faudrait autant d’vies qu’j’possède de lacunes

Belek, le diable sait s’pé-sa, il est space et s’change en pesos

T’met dans l’gouffre comme Whitney Houston, dans la bouche un Smith & Wesson

Ça s’accroche à la salât avec les dents pour pas cher-lâ

Un conseil, cousin : n’entreprends que dalle sans dire “Inch’Allah”

Le monde va bien exploser, tes péchés seront exposés

Puis posés afin d’être pesés, questionné sur l’sexe opposé

J’bé-tom du haut d’un building, j’suis dans l’vide et y’a plus l’dîn

Des gens débiles et futiles comme celui qui présente “Bigdil”

J’ai fréquenté trop d’vantards, bien trop proche de la vente d’armes

J’veux changer, mais j’sais qu’on n’boycotte pas Coca en buvant Fanta

Passer la frontière c’est pas simple, Hollande le boss n’est pas sympa

Sorti du bassin d’Bassam, siwak, baskets et bazin

Tu voulais qu’la gloire te chatouille? Bah pour ça, t’as dû t’faire cher-tou

Puis cher-cou, tu regrettes l’époque où tu chantais sous ta che-dou

Ouais c’est chelou sine-cou, maintenant tout l’monde t’chouchoute comme un chaton

Dans ton château pourtant ton cœur demeure toujours “in the shadow”

Les joueurs de foot sont loués de Man-U. jusqu’à l’OM

Cristiano, Michael Owen, et ça shoote comme Lindsay Lohan

Et les tout petits sont deus’ comme Dewey, pour douiller sont quasi-doués

Martin restera premier tant qu’Maman lui donne ses Doowap

Passez vers chez oi-m à l’occasion, les p’tits s’pavanent en locations

Vocations dealeurs, mauvais garçons, “Scarface”, la vida loca

J’écris des textes de barge qui concernent ton père et ta wife

Pendant qu’les touristes en pagaille font l’Tawaf sous la Eiffel Tower

Autour de oim’: des kisdés

Des kisdés guise-dés pour les fafs, c’est hasta la vista

Sur la piste que des instincts de fils de…

Le monde est parfois sans loi, j’suis choqué donc j’m’écrie: “Ça alors!”

On a vite oublié Saddam ainsi que d’se passer l’salam

“Salut” ça passe plus alors on s’le passe malgré les salades

Et ça dort dans nos cervelles que l’système graille comme ce salaud d’Sylar

Eh dis donc, quand j’vais m’noyer, qui va venir me repêcher sous l’eau?

Dès qu’j’vais caner, vous m’oublierez sur du “Papi Chulo”

Maître Gims Loup Garou

[Sofiane:]

Check

On va fumer du porc, on va manger du shit, plus tard, t’étonne pas qu’on sous-traîte la violence

Et mes victimes t’expliqueront les dangers du feat, cimetière de rappeurs, véritables insolences

J’étale mon cosmos, les étoiles disent amen, au sommet d’l’empire, Vivendi, l’heure de l’ombre

Et devine qui ramène ? On pourra convaincre tout l’monde qu’on a changé mais jamais soi-même

Verse un peu de sang pour rougir le bouton, hashtag loup-garou sous la peau de mouton (quoi ?)

Sous le masque du gentil Fianso, c’était moi

Tu prêtes pas l’allégence, on kalashe ta mère, c’est Lord Voldemort, inutile de mentir

J’arrive sur l’industrie à dos de Pégase pour charmer les sorciers, boire le sang des vampires

Pardonnez les Hobbits du haut de ma tour (humble), le contact a l’antimatière (tragique)

Ramène pas les condés dans l’four (simple), frère, on va t’niquer ta mère (basique)

Cartel de Cali, quelle boulette de shit ? On t’apporte la Géode

Y’a qu’un seul parrain pour toute l’Italie, au 33 du rite écossais MacLeod

Je suis l’abscisse désordonné, scritcher moi-même pour glisser dans l’panneau

Égorge un agneau, mesure la secousse, un cercle, un anneau pour les gouverner tous

J’ai lu mon avenir dans un litron d’re-pu, en famille qu’on saigne, en famille qu’on gagne

Choisis autre chose qui n’se rencontre pas, je suis un kabyle, je viens des montagnes (check)

Rafale dans kamis, on boit des kabis, les abysses m’accompagnent

Patate dans Batman sans accessoires ou d’cape, ton blase sur ma liste noire et fin d’l’histoire, coup d’pompes

J’vis sans coloris, des ennemis trop lent, transac’ drogué, le remix [?]

Une baguette magique, un balais volant, pfff, glock GSXR 1000

J’ai dit Endoloris, j’allume à bout touchant, sous la Lune le couchant, j’ai les impacts au torse

Le bas d’manufacture, Go Go Gadget au pompe, chevrotine Transformers chez General Motors

Et tôt ou tard, le Prince devient l’ennemi du Roi, j’vais m’asseoir mais t’as déconné

J’ai le goût du pouvoir, du huitième et tu croyais m’avoir mais j’suis désolé

Fianso

[Maître Gims:]

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, reste pas là, ça devient chelou

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, éloigne-toi, y’a un loup-garou

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, reste pas là, ça devient chelou

Je vais te briser l’cou

Parce que la vie m’a mis des coups et qu’j’arrête pas d’me prendre la tête avec des gens qui pensent me connaître comme mes parents, ouais, j’suis paro

J’manifeste peu d’amour, j’ai toujours pas trouvé les mots

C’est Waraoui ou Warano ? Dis-moi, y’a quoi après la mort ?

C’est la fuego dinero ; c’est le uno, mon numéro

Pour Adama Diallo poulo, on a commencé ça sous l’eau

Solo dans le zoo, évité la zonz, neuvième était la zone, et ça gratte à la maison

Ça devient très très grave, le démon se branle quand les Hommes s’égarent

Restons sur nos gardes, j’pense pas qu’on soit dans un sketch de Gad

Tu t’appelles Agathe, laisse-moi te dire que, les câlins, ça m’gave

Et les hommes aiment voir que les jambes s’écartent et que tout se gâte comme à Kattegat

Ok, dis-moi, qu’est-ce tu veux ? À défaut d’te dire : “Enfoiré, qu’est-ce tu vaux ?”

Un peu d’oseille pour éprouver ta go

Dégagez l’passage, voilà Gustavo

On va pas s’mytho, dire que tout est beau, j’te dirai qui t’es si tu vides tes poches

Allez, manque de pot, tu t’appelles Sakho et, là, forcément, c’est la classe éco’

Je n’ai jamais baissé mon pantalon, je n’ai jamais mis de talons, je vais te casser les phalanges

Tu verras comment c’est marrant, j’suis gaulé comme un étalon, le baron daron des darons, est-ce que tu m’suis ?

Viens, on parle sur WhatsApp, j’suis sur écoute, mieux vaut chuchoter

Le manager anticipait que la petite garce allait screenshoter

Eeeh oh, c’est moi, celui qu’la SACEM ne peut plus payer

Français, Françaises, j’arrive en caisse, 190K sur le poignet

T’es venu au monde avant la honte ; j’te donne l’heure, tu veux prendre la montre

Les Vineurs deviennent des chanteurs

On va pas s’gêner comme chez les Jenner

À trente-deux piges, t’es pas ‘sé-po’, t’as peur de prendre une Parigo

Deux gosses plus tard, tout à coup, elle t’apprend qu’c’est une prostituée d’Pizza Pino

Ils veulent m’épier, m’piller, voire me déshabiller, m’scier

Car ils pensent que les billets de la NBA

Posés chez ‘oi-m’ côté cheminée… ah, comme quoi faut s’méfier

T’y es pas du tout, c’est mon putain d’métier, veuillez reculer, vous recroqueviller

Sur vous car vous n’êtes même pas conviés, je n’cesse d’enquiller, d’plier

Demande aux Antillais, je suis un mec trop entier, puis ferme ta gueule pendant qu’t’y es

Tu marches sur mon putain d’sentier, tu pensais pouvoir t’en tirer, je vais t’attirer

T’enterrer, te tartonner, on t’a repéré, 93-12, Essonne, Tarterêts

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, reste pas là, ça devient chelou

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, éloigne-toi, y’a un loup-garou

Mon p’tit loup, mon p’tit loup, reste pas là, ça devient chelou

Maître Gims Tu M’as Mis Dans La Merde

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, et tu t’es laissée faire

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, je n’étais pas moi-même

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

J’ai beau tout faire, impossible de m’en défaire

Je dis plus rien, je pète un câble

Sacré caractère, ça rentre à pas d’heure

Jamais contente

Je me demande encore c’qu’il s’est passé

C’était pas dans mes plans, dans mes projets

Je l’ai su quand la bague s’est coincée

Sur son doigt, j’aurais jamais dû forcer

En attendant, j’observe le silence

Je suis en danger, tu es une étrangère

En attendant, j’observe le silence

Je suis en danger, tu es une étrangère

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, et tu t’es laissée faire

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, je n’étais pas moi-même

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Elle est rentrée, sous le lit, je suis caché

J’ai juste envie de me faire la malle

Mais, la connaissant, elle a dû mettre un trackeur

Dans mon cellulaire

Et je cherche une personne à qui parler

Donc je vais chez le voisin d’à côté

J’me demande combien d’temps ça va durer

Combien d’temps j’vais devoir la supporter

En attendant, j’observe le silence

Je suis en danger, tu es une étrangère

En attendant, j’observe le silence

Je suis en danger, tu es une étrangère

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, et tu t’es laissée faire

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, je n’étais pas moi-même

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

T’as gâché ma vie, t’as gâché ma vie

Au bord de la folie, j’ai frôlé l’asile

T’as gâché ma vie, t’as gâché ma vie

Au bord de la folie, j’ai frôlé l’asile

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, et tu t’es laissée faire

Tu m’as mis dans la merde, j’en ai tellement souffert

J’ai demandé ta main, un soir d’hiver, je n’étais pas moi-même

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh

Oh oui, oh oui, oh-oh-oh