Ridsa La Nuit

Pour certains elle est belle

Pour d’autres elle est blanche

Entre cauchemars et rêves

Ou entre drague et danse

Quelques étoiles dans l’ciel

On contemple et on pense

Certains travaillent ou traînent

Et d’autres se dépensent

Insomnie, de sortie

Sans cesse on cogite

Insomnie, de sortie

On oublie nos principes

Y’a des story de fou mais j’avoue

Que moi je l’aime tellement la nuit

On s’y donne rendez-vous, on rigole

On est fous, on fait passer l’ennui

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Comme une seconde vie

Qui fait naître nos rêves

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Encore une insomnie

Ce soir, moi je traîne

Tu sais la nuit moi non je ne dors pas

Je fais le tour de Paris, posé sur ma Vespa

La queue devant les clubs dans lesquels je rentre pas

J’me dis qu’j’vais m’coucher tôt mais à chaque fois je rentre tard

Les bords de Seine remplis par une foule agitée

C’qui s’passe dans ma ville c’est pas c’qu’on voit au JT

Entre les sirènes et les rires, j’me suis fait à l’idée

Qu’en quelques secondes, tout peut si vite basculer

On s’y retrouve mais on peut s’y perdre

Entre les mégots et les tickets par terre

Des fois c’est sombre, mais on s’y fait

Une chose est sûre, c’est qu’elle dessine mes cernes

Y’a des story de fou mais j’avoue

Que moi je l’aime tellement la nuit

On s’y donne rendez-vous, on rigole

On est fous, on fait passer l’ennui

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Comme une seconde vie

Qui fait naître nos rêves

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Encore une insomnie

Ce soir, moi je traîne

Accompagné ou solo

En voiture, à pied, en vélo

Les poches vides ou remplies d’euros

Non j’ai pas besoin de tel-hô

Je reste pas devant la télé

Nan expliquez-moi l’intérêt

Oui il faut lâcher Internet

Y’a de quoi devenir taré

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Comme une seconde vie

Qui fait naître nos rêves

Et tout se passe la nuit

Tu peux l’voir à mes cernes

Encore une insomnie

Ce soir, moi je traîne