Zaz Nous Debout

Qui dit qu’on ralentit

Ça déraille et puis

on a les mains plein de cambouis

Qui dit, qui dit tant pis

Le vernis s’écaille et fini, c’est fini

Qui dit les briques et le gris

La ferraille, les débris

On a les mains plein de cambouis

Qui dit, quand vient la nuit

La télé qui bâille et l’ennui, l’ennui

Soulève, soulève toi

Au-dessus des toits, des ardoises

Soulève, relève toi

On s’enlise ici dans la vase

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Qui dit carreaux salis

La grisaille et la pluie

On patauge dans la bouillie

Qui dit qu’on est maudit

Que la vie tiraille ici, ici

Qui dit qu’on ralentit

Ça déraille et puis

Soulève un peu nos rêves

Au-dessus des toits, des falaises

Soulève faut qu’on s’élève

On s’enlise dans la terre glaise

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous

Qui dit qu’on ralentit

Pourquoi rester accroupi

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Nous debout, debout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous

Même les pieds dans la boue

On voit les étoiles jusqu’au bout

Même les pieds dans la boue

Elles se dévoilent jusqu’à nous